Le Kraken

Le Kraken, l’angoisse des profondeurs

le Kraken, l'épouvante des mers

le Kraken, l’épouvante des océans

Issu de la mythologie scandinave médiévale, le Kraken était considéré comme un animal pour le moins étrange, frappé de gigantisme, mais plutôt inoffensif.

Sa taille était telle que personne n’a pu l’apercevoir dans son intégralité, et que lorsque son dos émergeait à la surface, on le confondait avec une île. Les descriptions quant à son apparence diffèrent de celles dont on a aujourd’hui l’habitude d’entendre : d’une forme plutôt ronde, le Kraken apparaissait comme aplati, muni de centaines de bras aussi larges que des troncs d’arbres, s’assimilant davantage à un crustacé qu’à un poulpe.

Le Kraken, créature d'origine scandinave

Le Kraken, créature d’origine scandinave

Pour les pécheurs de l’époque, il était plutôt considéré comme une bénédiction que pour un fléau des Dieux. En effet, tout comme animal marin de grande taille, le Kraken était accompagné dans son sillage de myriades de poissons. De ce fait, sa présence garantit toujours une bonne pêche.

Bien entendu, le risque de côtoyer une créature pareille était lors de sa remontée à la surface : elle pouvait alors créer des lames de fond et des tourbillons bien trop irrésistibles pour de simples barques de pêcheurs.

Toutefois, ce n’est qu’à l’époque moderne du XIXème siècle que sa notoriété allait en faire un monstre cruel, emportant avec lui les navires, et dévorant les naufragés.

Le Kraken, naufrageur de vaisseau

Le Kraken, naufrageur de vaisseau

En  effet, c’est à ce moment-là que le Kraken va devenir synonyme de pieuvre ou calamar géant.

L’imagination foisonnante des marins prit le relais afin de parachever l’avénement de sa triste réputation, à tel point que le Kraken devint l’incarnation même de la terreur que pouvaient éprouver les marins envers la mer.

Néanmoins, le côté réaliste de la chose n’est pas si éloigné de la vérité. En effet, les calamars géants existent réellement, vivant constamment dans les abysses. Leur découverte remonte à l’année 1857 sous le nom latin d’Architeuthisdux, et encore aujourd’hui, ces créatures continuent à fasciner le monde scientifique. Des traces de lutte sur des cachalots échoués permettent d’estimer la taille de certains d’entre eux à 36 mètres de longueur.

Quand la réalité dépasse la fiction …

Remarques :

  •  Dans 20 000 Lieues sous les Mers de Jules Verne, nous retrouvons cette pieuvre démesurée aux tentacules gigantesques attaquant le Nautilus.
  •  Le meilleur exemple contemporain demeure sans conteste sa présence dans la série Pirates de Caraïbes de Gore Verbinski, en l’occurrence dans le deuxième volet, le Secret du Coffre Maudit, principalement, ainsi que dans Jusqu’au bout du monde.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s