Vishnou, le protecteur de l'humanité

Vishnou, le protecteur (1/2)

Vishnou, le protecteur de l'humanité

Vishnou, le protecteur de l’humanité

Vishnou, considéré comme une des plus grandes divinités de l’hindouisme, fait partie de la trinité fondamentale régissant le cosmos nommée « trimurti », composée également de Brahmâ et de Shiva. En effet, Brahmâ représente la création, tandis que Vishnou incarne la préservation et Shiva symbolise la destruction. Il s’agissait donc d’un dieu protecteur et empreint de bienveillance.

Ainsi, le rôle primordial de Vishnou était et demeure d’assurer le respect de l’équilibre du cosmos. Si jamais ce dernier était menacé, Vishnou se devait d’intervenir dans le monde des mortels. Cependant, comme il lui était impossible d’arpenter la Terre sous sa forme divine, Vishnou se réincarnait sous différentes enveloppes corporelles : les avatars. La légende prétend qu’il y en aurait 10, chacun relatant une histoire différente.

Matsya, le poisson qui protégea l'arche

Matsya, le poisson qui protégea l’arche

Ainsi, le premier était Matsya, le gigantesque poisson doré. Les versions sur cet épisode diffèrent, cependant l’histoire la plus célèbre relate l’acte de bonté du roi Manu envers un jeune poisson qui demanda protection au roi tant il était frêle et petit. Le roi Manu accepta, puis les années durant, le jeune poisson devint si grand qu’il fallut le plonger dans une mare, puis dans un lac pour devenir un poisson d’or géant : Matsya. Comme récompense de sa bonté, Matysa prévint le roi du déluge imminent qui allait survenir. Il demanda à Manu de construire un bateau capable de récupérer chaque espèce vivante sur Terre. Puis lorsque le déluge commença, Matysa conduisit l’arche en un endroit sûr, échappant ainsi à l’extinction de l’humanité.

Kurma, second avatar

Kurma, second avatar

Le deuxième avatar de Vishnou fut la tortue Kurma, si grande et si puissante qu’elle souleva le Mont Mandara, seul et unique endroit où étaient cachés les trésors de la Terre, ceux qui avaient échappé au déluge. Ces trésors furent essentiels afin que la vie et l’humanité puissent survivre dans ce monde anéanti. Mentionnons simplement le nectar d’immortalité, Amrita, le premier éléphant, Airavat, celui-là même qui devint la monture d’Indra, ainsi que la vache sacrée, nourrice des Dieux et des hommes.

Le sanglier Varaha

Le sanglier Varaha

L’apparition du troisième avatar survint lors de la mise en péril des terres émergées par le démon Hiranyaksha. En effet, ce dernier voulut précipiter la déesse de la Terre, Prithivi, au fond des océans. Vishnou s’incarna en un sanglier géant, Varaha, et combattit pendant mille ans Hiranyaksha, et ce inlassablement. Il parvint finalement à terrasser le démon, et à empêcher qu’une telle apocalypse ne se produise.

Narasimha, le redoutable

Narasimha, le redoutable

L’homme-lion, Narasimha, fut le quatrième avatar. Il faisait partie sans nul doute des plus féroces, car la raison de son existence fut justifiée par la menace que représentait le démon Hiranyakashipu, invulnérable et invincible. Nul homme ni animal ne pouvait le vaincre, ni le jour, ni la nuit. Telle était sa légende. Et c’est pourquoi Vishnou s’incarna en une créature à moitié humaine et à moitié lion. Narasimha attaqua alors le démon au crépuscule, à la frontière entre la lumière du soleil et l’obscurité. C’est ainsi qu’il parvint à vaincre le monstre.

Vamana, le nain

Vamana, le nain

Le cinquième avatar apparut dans un contexte assez particulier. L’univers était bien sombre, car le démon Bali était parvenu à s’emparer par la force de l’ensemble des trois mondes qui formaient le cosmos. Afin de les reconquérir, Vishnou usa de la ruse pour parvenir à ses fins. C’est ainsi qu’il s’incarna en paysan nain, du nom de Vamana. Ce dernier se présenta à Bali qui fêtait sa victoire, et lui demanda de lui accorder tout le territoire qu’il parviendrait à couvrir en 3 pas. Bali, d’humeur faste et contemplant la petitesse du nain, accepta de lui offrir ce privilège. C’est alors que Vamana devint un géant, et en trois pas, il parcourut les trois mondes. En punition, Bali fut jeté aux Enfers où il garde encore aujourd’hui les frontières.

L’histoire des 5 derniers avatars de Vishnou, à savoir Parashi-Rama, Rama-Chandra, Krishna, Bouddha, Kalki sera décrite dans l’article de la semaine prochaine.

A suivre …

Vishnou et ses 10 avatars

Vishnou et ses 10 avatars

Publicités
Le Minotaure du Labyrinthe

Le Minotaure, l’effroi des innocents

Le Minotaure du Labyrinthe

Le Minotaure du Labyrinthe

Parmi les mythes les plus célèbres de la mythologie grecque, un des emblématiques demeure celui du célèbre monstre mi-homme mi-taureau qu’est le Minotaure. Son histoire et son ascendance remontaient au règne du roi de Crète Minos. Minos, fils de Zeus et de la princesse phénicienne Europe, régnait depuis son palais somptueux érigé dans la ville de Cnossos. Il avait pris pour épouse Pasiphaé, fille de Hélios, le Soleil, et eut plusieurs enfants dont notamment Ariane et Phèdre.

Le Labyrinthe de Dédale

Le Labyrinthe de Dédale

C’était un roi juste qui gouvernait avec la plus grande sagesse. Toutefois, il offensa Poséïdon, lorsqu’il voulut prouver à tous qu’il détenait l’aval des Dieux. En effet, le dieu de la Mer exauça son souhait en faisant surgir des marées d’écume un magnifique taureau blanc. Le roi de Crète commit alors l’erreur de conserver le sublime présent et de sacrifier à la place un autre taureau. Offensé par une telle insulte, Poséïdon se vengea en insufflant à sa femme une passion irrationnelle et dévorante pour ce même taureau blanc. De cette union, naquit un être de cauchemar : le Minotaure.

Aussi grand que deux hommes, être hybride à la tête de taureau et au corps d’humain, cette créature monstrueuse jeta son ombre malfaisante sur le règne du roi crétois. Horrifié par le fruit de cette relation « adultère », Minos consulta l’oracle de Delphes qui lui conseilla de construire une prison inviolable pour cette progéniture. Le roi de Crète fit appel alors à l’architecte et inventeur de génie Dédale, qui bâtit le Labyrinthe.

La pelote de fil que donna Ariane à Thésée

La pelote de fil que donna Ariane à Thésée

Afin de nourrir la terrible bête, Minos força les rois des autres provinces à lui apporter en tribut tous les neuf ans quatorze adolescents, sept garçons et sept filles, tous de sang noble. Ce fut notamment le cas du roi d’Athènes Egée, dont le fils se porta volontaire et ce dans le but de terrasser le monstre. Ce jeune héros s’appelait Thésée. Le roi Egée fit promettre à son fils de changer la couleur de la voile de son navire lors de son retour : noire si Thésée avait péri, blanche si le monstre avait été terrassé.

Arrivés à Cnossos, les jeunes sacrifiés furent présentés à Minos durant d’un somptueux festin. Lors de ce dernier, le jeune prince rencontra les deux filles du roi. Il tomba amoureux de Phèdre, mais cet amour, en premier lieu, ne fut pas réciproque. En revanche, le cœur d’Ariane s’embrasa pour Thésée, à tel point qu’elle voulut l’aider à échapper à la mort atroce qui l’attendait le lendemain. Pour ce faire, elle demanda conseil à Dédale qui lui proposa une solution. Elle donna ainsi au jeune prince une pelote de laine.

Le combat entre Thésée et le Minotaure

Le combat entre Thésée et le Minotaure

Le lendemain, les sacrifiés entrèrent dans le Labyrinthe, et Thésée en profita pour y attacher le bout de sa ficelle, et déroula ainsi le fil tout au long de son avancée. Un affrontement sanglant eut lieu dans les coursives du Labyrinthe entre le Minotaure et Thésée, qui parvint finalement à occire le monstre avec son épée. Ainsi périt l’ignoble progéniture de Pasiphaé. Grâce au fil d’Ariane, le jeune héros put retrouver son chemin vers la sortie, sans quoi, il aurait erré pendant des décennies dans ce méandre sans fin de couloirs.

Il quitta la Crète clandestinement en emportant dans sa fuite Ariane qui lui avait sauvé la vie. Cependant, cette histoire ne s’acheva guère sur une bonne note. En effet, durant le retour de Thésée en Grèce, celui-ci s’arrêta sur l’île de Naxos où il reprit la mer en abandonnant Ariane. Touché par cette injustice, le dieu vigneron, Dionysos, l’arracha à sa détresse en la prenant pour épouse. Par la suite, une fois roi, Thésée prit pour épouse Phèdre. Quand il revint de son périple, Thésée oublia d’ériger une voile blanche à son navire. Le roi Egée aperçut ainsi la voile noire du navire de son fils à l’horizon, et fou de chagrin, il se jeta dans la mer qui porte désormais son nom.

La chute d'Icare de Herbert James Draper

La chute d’Icare de Herbert James Draper

Quant à Minos, il enferma pour trahison Dédale et son fils Icare dans le Labyrinthe. L’inventeur eut alors l’idée d’échapper à son propre piège par la voie des airs. A l’aide de cire, lui et son fils se pourvurent d’un large plumage, qui leur permit de s’envoler, loin de la haine de Minos. Icare, enivré par cette plénitude, voulut voler plus haut et s’approcher au plus près du soleil. Hélas, la cire qui retenait ses plumes fondit sous la chaleur, et le jeune Icare tomba, tel un ange déchu. Le roi de Crète traqua Dédale pendant des années. Ce fut en Sicile, où il périt, plongé dans un bain bouillant. Il devint un des trois juges du tribunal des Enfers.

La légende prétend que le Labyrinthe existerait toujours, dissimulé sous les ruines actuelles du Palais de Cnossos.

Osiris, le roi de la renaissance

Osiris, le dieu des morts

Osiris, le dieu des morts

Laissez-moi vous conter une histoire, une des histoires les plus célèbres de l’Egypte ancienne, l’Egypte de la Vallée des Rois. Cette histoire relate la légende du roi des Dieux Osiris, fils de Nout, mère de tous les astres, et de Geb, dieu de la Terre.

Seth, dieu du désert

Seth, dieu du désert

Le dieu Osiris devint le premier pharaon à régner sur la terre d’Egypte, et régna durant de longues années aux côtés de sa sœur et épouse, Isis, la Grande Magicienne. De ce pouvoir absolu, son propre frère, le maléfique Seth, dieu du chaos et de la désolation. En effet, tandis qu’Osiris était le maître des terres fertiles, Seth, lui, s’était vu octroyer le contrôle des terres désertiques d’Egypte. Le dieu en éprouva une rancune tenace et voulut assouvir sa vengeance en assassinant son frère.

Pour cela, il profita de la rentrée victorieuse d’Osiris suite à ses dernières conquêtes. Au beau milieu du festin organisé pour l’occasion, Seth fit amener un grand et magnifique coffre de bois qu’il avait fait fabriquer à la taille d’Osiris. Il proposa à l’assemblée d’offrir ce superbe présent à celui qui parviendrait à s’y tenir.

Isis, la Grande Magicienne

Isis, la Grande Magicienne

C’est ainsi qu’Osiris, une fois que tous les autres conviés avaient essayé, se plaça à son tour à l’intérieur du coffre, et celui-ci lui convint parfaitement. Le dieu maudit, à l’aide de ses 72 acolytes, referma le couvercle et emprisonna sa victime en scellant le coffre. Ils le jetèrent par la suite dans le Nil, où Osiris périt, noyé. C’est ainsi que le premier sarcophage fit son apparition dans la civilisation égyptienne.

Isis, folle de douleur, partit à la recherche du corps de son époux. Elle parvint à retrouver le coffre échoué sur les berges de la Phénicie, et ramener son défunt époux en Egypte dans un lieu secret, loin de la haine de Seth, et entreprit le processus de résurrection.

Horus, le dieu Vengeur

Horus, le dieu Vengeur

Hélas, celui-ci le découvrit lors d’une partie de chasse et fit tout son possible afin d’empêcher l’objectif tant souhaité. La légende raconte que Seth découpa son frère en 14 morceaux, qui furent éparpillés aux quatre coins du pays.

Face à ce désastre, Isis ne se découragea pas et se mit à la recherche des endroits secrets de Seth dans lesquels demeuraient les précieuses reliques. Sa quête dura des décennies. A la suite de quoi, secondée d’Anubis et de son fils Horus, le dieu Vengeur, Isis réalisa le premier embaumement de l’Histoire de l’Egypte, et parvint à ressusciter son mari et lui insuffla le souffle de la vie en battant de ses ailes de milan.

Osiris devint alors le roi du monde des morts et depuis ce temps, c’est à lui que revient la charge de donner la sentence du défunt face à sa confrontation avec la balance de l’âme lors du Jugement Dernier. Seul l’accord d’Osiris permettait au défunt d’accéder aux champs d’Ialou et de reposer en paix.

La résurrection d'Osiris

La résurrection d’Osiris