Le Minotaure du Labyrinthe

Le Minotaure, l’effroi des innocents

Le Minotaure du Labyrinthe

Le Minotaure du Labyrinthe

Parmi les mythes les plus célèbres de la mythologie grecque, un des emblématiques demeure celui du célèbre monstre mi-homme mi-taureau qu’est le Minotaure. Son histoire et son ascendance remontaient au règne du roi de Crète Minos. Minos, fils de Zeus et de la princesse phénicienne Europe, régnait depuis son palais somptueux érigé dans la ville de Cnossos. Il avait pris pour épouse Pasiphaé, fille de Hélios, le Soleil, et eut plusieurs enfants dont notamment Ariane et Phèdre.

Le Labyrinthe de Dédale

Le Labyrinthe de Dédale

C’était un roi juste qui gouvernait avec la plus grande sagesse. Toutefois, il offensa Poséïdon, lorsqu’il voulut prouver à tous qu’il détenait l’aval des Dieux. En effet, le dieu de la Mer exauça son souhait en faisant surgir des marées d’écume un magnifique taureau blanc. Le roi de Crète commit alors l’erreur de conserver le sublime présent et de sacrifier à la place un autre taureau. Offensé par une telle insulte, Poséïdon se vengea en insufflant à sa femme une passion irrationnelle et dévorante pour ce même taureau blanc. De cette union, naquit un être de cauchemar : le Minotaure.

Aussi grand que deux hommes, être hybride à la tête de taureau et au corps d’humain, cette créature monstrueuse jeta son ombre malfaisante sur le règne du roi crétois. Horrifié par le fruit de cette relation « adultère », Minos consulta l’oracle de Delphes qui lui conseilla de construire une prison inviolable pour cette progéniture. Le roi de Crète fit appel alors à l’architecte et inventeur de génie Dédale, qui bâtit le Labyrinthe.

La pelote de fil que donna Ariane à Thésée

La pelote de fil que donna Ariane à Thésée

Afin de nourrir la terrible bête, Minos força les rois des autres provinces à lui apporter en tribut tous les neuf ans quatorze adolescents, sept garçons et sept filles, tous de sang noble. Ce fut notamment le cas du roi d’Athènes Egée, dont le fils se porta volontaire et ce dans le but de terrasser le monstre. Ce jeune héros s’appelait Thésée. Le roi Egée fit promettre à son fils de changer la couleur de la voile de son navire lors de son retour : noire si Thésée avait péri, blanche si le monstre avait été terrassé.

Arrivés à Cnossos, les jeunes sacrifiés furent présentés à Minos durant d’un somptueux festin. Lors de ce dernier, le jeune prince rencontra les deux filles du roi. Il tomba amoureux de Phèdre, mais cet amour, en premier lieu, ne fut pas réciproque. En revanche, le cœur d’Ariane s’embrasa pour Thésée, à tel point qu’elle voulut l’aider à échapper à la mort atroce qui l’attendait le lendemain. Pour ce faire, elle demanda conseil à Dédale qui lui proposa une solution. Elle donna ainsi au jeune prince une pelote de laine.

Le combat entre Thésée et le Minotaure

Le combat entre Thésée et le Minotaure

Le lendemain, les sacrifiés entrèrent dans le Labyrinthe, et Thésée en profita pour y attacher le bout de sa ficelle, et déroula ainsi le fil tout au long de son avancée. Un affrontement sanglant eut lieu dans les coursives du Labyrinthe entre le Minotaure et Thésée, qui parvint finalement à occire le monstre avec son épée. Ainsi périt l’ignoble progéniture de Pasiphaé. Grâce au fil d’Ariane, le jeune héros put retrouver son chemin vers la sortie, sans quoi, il aurait erré pendant des décennies dans ce méandre sans fin de couloirs.

Il quitta la Crète clandestinement en emportant dans sa fuite Ariane qui lui avait sauvé la vie. Cependant, cette histoire ne s’acheva guère sur une bonne note. En effet, durant le retour de Thésée en Grèce, celui-ci s’arrêta sur l’île de Naxos où il reprit la mer en abandonnant Ariane. Touché par cette injustice, le dieu vigneron, Dionysos, l’arracha à sa détresse en la prenant pour épouse. Par la suite, une fois roi, Thésée prit pour épouse Phèdre. Quand il revint de son périple, Thésée oublia d’ériger une voile blanche à son navire. Le roi Egée aperçut ainsi la voile noire du navire de son fils à l’horizon, et fou de chagrin, il se jeta dans la mer qui porte désormais son nom.

La chute d'Icare de Herbert James Draper

La chute d’Icare de Herbert James Draper

Quant à Minos, il enferma pour trahison Dédale et son fils Icare dans le Labyrinthe. L’inventeur eut alors l’idée d’échapper à son propre piège par la voie des airs. A l’aide de cire, lui et son fils se pourvurent d’un large plumage, qui leur permit de s’envoler, loin de la haine de Minos. Icare, enivré par cette plénitude, voulut voler plus haut et s’approcher au plus près du soleil. Hélas, la cire qui retenait ses plumes fondit sous la chaleur, et le jeune Icare tomba, tel un ange déchu. Le roi de Crète traqua Dédale pendant des années. Ce fut en Sicile, où il périt, plongé dans un bain bouillant. Il devint un des trois juges du tribunal des Enfers.

La légende prétend que le Labyrinthe existerait toujours, dissimulé sous les ruines actuelles du Palais de Cnossos.

Publicités

3 commentaires sur “Le Minotaure, l’effroi des innocents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s