Béhémoth

Le cauchemardesque Béhémoth

Béhémoth

Béhémoth

Image même du gigantisme et de la bestialité, le Béhémoth s’illustre par son caractère indomptable, à l’instar des ouragans.

On le retrouve dans les trois principales religions monothéistes en tant que monstre originel de la création : le christianisme, l’islam (Bahamut) et le judaïsme.

 

Pour les chrétiens, il est décrit dans le livre de Job comme l’incarnation même de la Bête, accompagné le plus souvent d’une autre légende : le Léviathan.

Béhémoth décrit par William Blake

Béhémoth décrit par William Blake

La description du Béhémoth laisse sous-entendre qu’il n’existe pas d’autre animal plus imposant et plus puissant. Quant à son apparence, les avis diffèrent et ne parviennent pas à s’unifier autour d’une seule thématique : on l’assimile entre autres à un rhinocéros ou encore à un hippopotame en passant par un taureau.

En revanche, tous s’accordent sur sa taille démesurée, dépassant l’imagination.

A la base, le Béhémoth était également considéré en tant que monstre marin, mais au fil du temps, il s’est avéré être un mastodonte terrestre, laissant les mers et océans au Léviathan.

D’aucuns racontent que ce monstre pourrait fort bien provenir d’une créature analogue de la mythologie babylonienne Apsû, représentante du chaos originel.

La légende hébraïque raconte qu’à la fin des temps, Béhémoth et Léviathan se livreront un combat à mort et s’entre-tueront.

Publicités